Accueil Remonter

Fort de Couppes

 

Ce fort  est situé en bordure de falaise sur le Mont de Couppes entre la digue Carnot et l'anse du Portel. Selon les époques auxquelles on se réfère on  trouve le site orthographié : " Mont de Couppe ", " Mont de Coupe ", " Mont de Coupple "...

Le fort ou  batterie côtière du mont de Couppes fut construit à la fin du 19e siècle à l’emplacement du fort érigé par Napolèon en 1806-1807.

La batterie est renseignée comme étant en construction en 1886. Elle est construite à l'intérieur d'un mur d'enceinte presque entièrement disparu aujourd'hui. Pentagone irrégulier, cerné sur 3 de ses 5 fronts par un fossé sec protégé par des bastionnets. Elle se composait ainsi : un casernement, un magasin à poudre, deux magasins sous traverses, des latrines, un corps de garde, un puits,  Elle comprenait 2 cuves pour canons de 24 c G Mle 1876 sur affûts G PC et 2 emplacements prévus pour 1 canon de 155 mm. Un casernement parallèle au front de gorge, à quatre travées (11 x 5 m) sur un seul niveau, devait abriter 3 officiers, 6 sous-officiers et 60 hommes. Cette batterie a fait l’objet de nombreuses critiques en raison du recul de la falaise la mettant en péril.

La plupart de ces ouvrages sont disparus par faits de guerre (1939-45). Les troupes allemandes d'occupation ont construit dans la batterie et sur les terrains avoisinant plusieurs ouvrages passifs et défensifs. Aujourd’hui, seul le casernement, muré, et les deux traverses-abris (murées également) sont visibles. Les postes de commandement coiffant chacune des traverses ont aussi été arasés. Toutefois si le périmètre défensif a disparu, la butte du magasin à poudre (photo ci-dessus) existe encore.

horizontal rule

Cette page est en cours de

horizontal rule

 

 

 

 Précédente Accueil Remonter Suivante

 
Envoyez un courrier électronique à histoire.leportel@gmail.com pour toute question ou remarque concernant ce site Web.

Copyright © 2005 - 2013, LE PORTEL, son histoire et son patrimoine
Dernière modification : 11 mai 2014