Accueil Remonter

Le phare d'Alprech

 

Le phare d'Alprech. Au fond et au centre, les ruines de l'ancien sémaphore.

 

horizontal rule

UN PEU D'HISTOIRE

 

Le premier phare d’Alprech

Dès le 18ème siècle, on trouve trace de la présence d'un sémaphore militaire à l’endroit de l’actuel phare d’Alprech. A partir du 1er décembre 1818, on y allume un feu chaque soir.

Dans le cadre du programme général d'éclairage de 1825, le service des phares demande à la Marine de lui céder l'emplacement de l'ancien sémaphore pour y construire un phare — ce qui sera fait par décision ministérielle du 14 juin 1830. 

 

Les bâtiments en très mauvais état sont restaurés et début novembre 1830, un phare à feu fixe catoptrique blanc est mis en service ; il  s’élève à 10 m au-dessus du sol et à 50 m au-dessus du niveau de la mer. L’éclairage est électrique par une lampe de 3000 bougies et suppléé en cas d’arrêt par une lampe à vapeur de pétrole d’une intensité presque égale. Pour faciliter l'identification des feux, le service des phares y testera  un système permettant de donner des éclats de couleur aux feux fixes. Ainsi à partir de juillet 1842, le feu d'Alprech présentera un feu fixe blanc varié par des éclats rouges toutes les 2 minutes focale 0,15 m. Le phare se présente alors « sur une tourelle carrée de 10 m de hauteur avec magasin accolé et formant groupe avec le sémaphore ». Le 15 mars 1896, un nouveau feu qui donnera un éclat rouge toutes les 5 secondes, focale 0,1875 m sera mis en place ; il sera remplacé par un feu ayant les mêmes caractéristiques mais plus puissant le 15 août 1902. Le 27 janvier 1906 on le remplacera à nouveau par un feu à 3 éclats blancs toutes les 15 secondes ainsi qu’un nouveau brûleur à incandescence par le pétrole. En 1928.on procèdera à l'électrification du feu et on augmentera encore sa puissance. Ce nouveau feu donnera 3 éclats groupés blancs toutes les 15 secondes et comportera une optique à 6 panneaux au 1/6, focale 0,25 m.  Le phare sera détruit par les troupes allemandes durant l'été 1944.

 

Le sémaphore d'alprech au début du 20e siècle Le phare d'Alprech au début du 20e siècle

 

Le phare actuel

Après qu’un phare provisoire sur un pylône métallique ait été mis en place après la seconde guerre mondiale (1947), un nouveau phare est construit ; il est mis en service en juin 1962 (ou mars 1963). Il se présente sous la forme d’une colonne métallique blanche entourée par un escalier hélicoïdal extérieur qui conduit à une passerelle portant une à lanterne de couleur noire. Ce phare s’élève à 17 mètres au dessus du sol et à 63 mètres au-dessus du niveau de la haute mer et a pour signal un groupe de 3 éclats blancs toutes les 15 secondes. L'optique est en verre moulé, 3 lentilles, focale 0,35 mètre. Il est éclairé par une lampe à incandescence aux halogènes d'une puissance de 650 watts. Sa portée est de 26 miles marins. Il porte un radio phare dont le code est "PH = .--. ...." et qui porte à 30 miles marins. Il a été automatisé en 1977.

F. D.  

Le phare provisoire d'après guerre

 

 

      

 

Le phare actuel et les ruines de l'ancien sémaphore

Photo José CAPEZ

 

Photo José CAPEZ

 

 
 

 Précédente Accueil Remonter

 
Envoyez un courrier électronique à histoire.leportel@gmail.com pour toute question ou remarque concernant ce site Web.

Copyright © 2005 - 2013, LE PORTEL, son histoire et son patrimoine
Dernière modification : 11 mai 2014